Catégorie : Version stable

SELKS 10

Stamus Networks a annoncé la sortie de SELKS 10, une mise à jour majeure de la distribution Linux spécialisée pour les entreprises, basée sur Debian et axée sur la sécurité et la détection des menaces, intégrant le moteur de détection de menaces open source Suricata : « Stamus Networks, fournisseur mondial de systèmes de détection et de réponse aux menaces basés sur le réseau à haute performance, a annoncé aujourd’hui la disponibilité générale de SELKS 10, la dernière version de son système de détection/protection d’intrusion (IDS/IPS) basé sur Suricata, de son moniteur de sécurité réseau (NSM) et de son système de recherche de menaces clé en main. Cette nouvelle édition, qui célèbre le 10e anniversaire de SELKS, s’appuie sur son héritage open source avec de nouvelles fonctionnalités puissantes qui permettent aux organisations d’améliorer la détection réseau et la surveillance de la sécurité. Les principales améliorations de SELKS 10 incluent : la mise à jour de l’interface utilisateur SELKS pour intégrer les dernières fonctionnalités de SSP, la solution commerciale de l’entreprise ; SELKS 10 peut désormais capturer les paquets (PCAP) associés aux alertes ; SELKS 10 ajoute les dernières fonctionnalités de recherche en bloc d’Arkime, une amélioration de l’affichage des détails de session, des configurations unifiées, une authentification unifiée, le support JA4, un support supplémentaire de multi-visionneuse et des améliorations de la récupération PCAP hors ligne ; SELKS 10 utilise désormais une base de données PostgreSQL au lieu de SQLite pour résoudre les problèmes connus, augmenter les capacités, améliorer la scalabilité et se préparer à l’évolution future. » Consultez le communiqué de presse pour plus d’informations. Téléchargement: SELKS-10-desktop.iso (3 561 Mo), SELKS-10-no-desktop.iso (2 795 Mo). Source: Distrowatch

openSUSE 15.6

Le projet openSUSE a publié une nouvelle mise à jour de la branche Leap de sa distribution. openSUSE 15.6 Leap sera soutenue jusqu’à la fin de 2025 et présente plusieurs améliorations aux outils d’administration à distance et aux utilitaires de gestion de conteneurs : « L’inclusion du paquet Cockpit dans openSUSE Leap 15.6 représente une amélioration significative des capacités de gestion des systèmes et des conteneurs pour les utilisateurs. Cette intégration dans Leap 15.6 améliore la convivialité et l’accès tout en offrant un lien entre l’administration système avancée et les opérations conviviales à partir du navigateur web. Cette addition souligne l’engagement d’openSUSE à fournir des outils puissants adaptés tant aux professionnels qu’aux amateurs. Leap ne comprend pas de politique SELinux, donc les capacités SELinux pour Cockpit ne fonctionnent pas. Les technologies de conteneur bénéficient d’un coup de pouce avec Podman 4.8, qui inclut un support adapté pour Nextcloud à travers des quadruplets, aux côtés des dernières versions de Distrobox, Docker, python-podman, Skopeo, containerd, libcontainers-common, assurant un système de gestion de conteneurs robuste. Les technologies de virtualisation sont également améliorées, avec des mises à jour de Xen 4.18, KVM 8.2.2, libvirt 10.0, et virt-manager 4.1. » Des détails supplémentaires peuvent être trouvés dans l’annonce de publication du projet et dans les notes de version. Téléchargement : openSUSE-Leap-15.6-DVD-x86_64-Media.iso (4,417 Mo,torrent), openSUSE-Leap-15.6-NET-x86_64-Media.iso (261 Mo, torrent). Source: Distrowatch

NixOS 24.05

NixOS est une distribution GNU/Linux développée de manière indépendante qui vise à améliorer l’état de l’art en matière de gestion de la configuration système en utilisant le gestionnaire de paquets Nix. Le projet a publié NixOS 24.05 qui comprend des mises à jour de GNOME (version 46), Plasma (version 6) et du noyau Linux (version 6.6). « En plus de nombreux nouveaux paquets et mises à niveau, cette version présente les points forts suivants : Le paquet de noyau par défaut a été mis à jour de 6.1 à 6.6. Tous les noyaux pris en charge restent disponibles. Pour chaque version prise en charge du noyau Linux, les blobs de firmware sont compressés avec zstd. Pour les blobs de firmware, cela entraîne une augmentation de 4,4 % de la taille, mais une vitesse de décompression significativement plus élevée. NixOS installe désormais un chargeur ELF factice qui affiche un message d’erreur informatif lorsque les utilisateurs tentent d’exécuter des binaires qui ne sont pas destinés à NixOS. » Des informations supplémentaires sont disponibles dans l’annonce de sortie du projet et dans les notes de version. Téléchargement : latest-nixos-gnome-x86_64-linux.iso (2 480 Mo), latest-nixos-plasma6-x86_64-linux.iso (2 948 Mo). Source: Distrowatch

Kali Linux 2024.2

Kali Linux est une distribution basée sur Debian avec une collection d’outils de sécurité et de forensique. Le projet a publié sa deuxième version de 2024 qui apporte des correctifs pour le bogue temporel de 2038 ainsi que des mises à jour pour les bureaux GNOME et Xfce : « Environ tous les six mois, il y a une nouvelle version pour l’environnement de bureau GNOME. Ainsi, Kali 2024.2 apporte la dernière version, GNOME 46. Comme vous pouvez vous y attendre, il s’agit d’une expérience plus aboutie suite au travail introduit dans les versions précédentes. Tous les thèmes et extensions ont été mis à jour pour prendre en charge le nouveau shell. Changements sur le bureau Xfce : Nous sommes heureux d’annoncer des mises à jour pour le bureau Xfce, spécifiquement pour Kali-Undercover et les modes HiDPI. Ces mises à jour améliorent la stabilité et incluent plusieurs correctifs de bugs mineurs, assurant un meilleur support pour les dernières améliorations du bureau. Nouveaux outils dans Kali : Il n’y a pas eu une seule sortie de Kali sans l’ajout de nouveaux outils brillants, et cette version ne fait pas exception. Nous sommes ravis qu’il y ait eu plusieurs outils empaquetés par la communauté, qui sont désormais également disponibles dans Kali ! » L’annonce de sortie du projet offre des détails supplémentaires et des captures d’écran. Téléchargement : kali-linux-2024.2-installer-amd64.iso (4 113 Mo, torrent), kali-linux-2024.2-installer-netinst-amd64.iso (495 Mo). Source: Distrowatch

Parrot 6.1

Lorenzo Faletra a annoncé la sortie de Parrot 6.1, la dernière version stable de la distribution Linux du projet qui est livrée avec un arsenal d’outils, d’utilitaires et de bibliothèques conçus pour les professionnels de la sécurité informatique. Elle est basée sur Debian 12 : « Nous sommes ravis d’annoncer la sortie de Parrot 6.1, la nouvelle version de notre système d’exploitation qui inclut de nombreuses améliorations et mises à jour qui rendent le système plus performant et stable. Cette nouvelle version apporte avec elle de nombreuses améliorations et une mise à jour de plusieurs paquets, ainsi que de bibliothèques, en particulier les suivants : Anonsurf 4.2 – stabilité améliorée et résolution des problèmes dans le script de lancement pour une meilleure anonymat et expérience utilisateur ; réintroduction de parrot-updater – le rappel de mise à jour pop-up a été réintroduit dans le système pour aider à maintenir le système à jour ; nmap – patché pour corriger plusieurs erreurs dans son script lua de scan mssql ; burpsuite 2024.2.1.3 – mis à jour vers la dernière version et résolution d’une incohérence de version Java sur certaines machines ; sqlmap 1.8.3 – mise à niveau vers la dernière version pour une meilleure détection des injections SQL et des capacités de test…. » Lisez le reste de l’annonce de sortie pour plus d’informations et instructions de mise à niveau. Téléchargement : Parrot-home-6.1_amd64.iso (2 288 Mo, torrent), Parrot-security-6.1_amd64.iso (4 961 Mo, torrent). Source: Distrowatch

FreeBSD 14.1

Colin Percival a annoncé la sortie de FreeBSD 14.1, la dernière version stable du système d’exploitation populaire utilisé pour alimenter les serveurs modernes, les ordinateurs de bureau et les plateformes embarquées : « L’équipe d’ingénierie de publication de FreeBSD est heureuse d’annoncer la disponibilité de FreeBSD 14.1-RELEASE. Il s’agit de la deuxième publication de la branche stable/14. Voici quelques-uns des points saillants : la bibliothèque C dispose désormais d’implémentations SIMD des opérations de chaîne et de mémoire sur amd64 pour des performances améliorées ; des améliorations au sous-système audio, y compris le branchement à chaud des périphériques ; prise en charge initiale de cloud-init natif (configuration drive) compatible avec OpenStack et de nombreux hébergeurs ; OpenZFS a été mis à niveau vers la version 2.2.4 ; Clang/LLVM ont été mis à niveau vers la version 18.1.5 ; OpenSSH a été mis à niveau vers la version 9.7p1. FreeBSD 14.1-RELEASE est désormais disponible pour les architectures amd64, i386, powerpc, powerpc64, powerpc64le, powerpcspe, armv7, aarch64 et riscv64. Conformément au nouveau modèle de support de FreeBSD, la série de publications FreeBSD 14 sera prise en charge jusqu’au moins le 31 janvier 2026. » Consultez l’annonce de sortie et les notes de publication pour plus de détails. Téléchargement : FreeBSD-14.1-RELEASE-amd64-disc1.iso (1 120 Mo), FreeBSD-14.1-RELEASE-i386-disc1.iso (914 Mo), FreeBSD-14.1-RELEASE-arm64-aarch64-disc1.iso (977 Mo). Source: Distrowatch

Linux Lite 7.0

Jerry Bezencon a annoncé la sortie de Linux Lite 7.0, une nouvelle version majeure de la distribution Linux basée sur Ubuntu, comprenant un bureau Xfce personnalisé. Il s’agit de la première version de Linux Lite construite à partir de la version à supportée à long terme (LTS) d’Ubuntu 24.04. « Nous vous présentons Linux Lite 7.0 final, nom de code ‘Galena’. Le thème de cette série est la maturité. Nous proposons Linux Lite depuis 12 ans et, pendant ce temps, avons intégré de nombreuses fonctionnalités suggérées par la communauté ainsi que développé sur une base solide et sécurisée. Changements : Vue fractionnée de Thunar 4.18.8 ; changements mineurs dans Lite Welcome ; nouvelles diapositives d’installation ; ainsi que plusieurs autres changements. Détails : Xfce 4.18, noyau Linux 6.8 (des noyaux personnalisés sont également disponibles via notre dépôt pour les versions 3.13 à 6.8), Chrome 125.0, Thunderbird 115.11.0, LibreOffice 7.6.7, VLC 3.0.20, Gimp 2.10.36, la base en version 24.04. Il n’y a pas de possibilité de mise à niveau de « RC » vers « Final » ou de mise à niveau possible. La connexion est automatique, aucun identifiant n’est requis. L’image peut être écrite sur une clé USB de 4 Go ou plus, ou sur un DVD inscriptible. Si l’écran se verrouille en mode « live », saisissez ‘linux’ dans la case utilisateur et cliquez sur le bouton « Connexion » (aucun mot de passe requis). » Voici l’annonce complète de cette version accompagnée de captures d’écran. Téléchargement : linux-lite-7.0-rc1-64bit.iso (2 683 Mo,torrent). Source: Distrowatch

NethSecurity 8.0

NethSecurity est un pare-feu open source basé sur Linux qui est une déclinaison du projet NethServer. La première version de NethSecurity est étiquetée version 8.0 et l’annonce de sortie met en avant les fonctionnalités clés : « Panneau de protection contre les menaces : Il vous garde en sécurité en bloquant les attaques provenant d’adresses IP malveillantes connues. Ces adresses sont compilées dans des listes de blocage, chacune avec un nom clair indiquant son but et son mainteneur. Le score de confiance est une valeur de 1 à 10 qui indique la qualité de la liste. Expérience de connexion modernisée : Profitez d’un écran de connexion redessiné. Gestion des certificats et des mandataires inverses : Accédez à une page dédiée pour une gestion facile des certificats et des paramètres du mandataire inverse. Le processus d’importation pour les deux configurations a été considérablement amélioré. Maintenant, vous pouvez également utiliser la vérification DNS pour demander des certificats Let’s Encrypt, prenant en charge les certificats génériques. Configuration des règles du pare-feu : Ajout d’une nouvelle page pour configurer les règles du pare-feu, offrant un contrôle amélioré. Les utilisateurs sont encouragés à utiliser cette page pour la compatibilité et les performances optimales. » Vous pouvez télécharger via ce lien. Source: Distrowatch

Rhino Linux 2024.1

Rhino Linux est une distribution basée sur Ubuntu qui propose une approche de mise à niveau en continu. La distribution utilise un environnement de bureau Xfce personnalisé. Le projet a publié sa première version de 2024 qui met l’accent sur une mise à jour du référentiel Pacstall : « Nos principaux points forts pour 2024.1 sont les versions 5.0.0+ de Pacstall, alors assurez-vous de consulter les notes de publication fournies et le wiki mis à jour ci-dessous. Les membres conjoints des équipes Rhino Linux et Pacstall ont travaillé dur au cours des derniers mois sur ces versions, et nous sommes très enthousiastes à propos du potentiel de développement qu’elles offrent. Problèmes connus : Dans le démarrage en live-cd de nos ISO, les icônes de bureau n’apparaissent pas au démarrage (ces problèmes ne persistent pas après l’installation). Pour lancer l’installateur Calamares pour Rhino Linux, vous pouvez simplement sélectionner ‘Installer Rhino Linux’ depuis la grille des applications. » Des détails supplémentaires, y compris les changements incorporés depuis l’amont, sont couverts dans l’annonce de publication du projet. Téléchargement: Rhino-Linux-2024.1-amd64.iso (2,149 Mo). Source: Distrowatch

AlmaLinux OS 8.10

La distribution AlmaLinux OS est un clone de Red Hat Enterprise Linux qui maintient la compatibilité binaire avec l’amont tout en offrant quelques fonctionnalités supplémentaires et des corrections de bugs. Le projet a publié AlmaLinux OS 8.10 qui apporte de petites améliorations et corrections à la série 8.x. L’annonce de la publication met en avant les points suivants : « AlmaLinux 8.10 apporte des mises à jour en matière de sécurité et de protection des données, ainsi que des améliorations dans la console web et les rôles système pour automatiser les opérations et assurer la cohérence dans les paramètres informatiques complexes. La publication continue d’améliorer la disponibilité, la fiabilité et les processus de récupération du système, tout en améliorant les fonctions de snapshot de machine virtuelle dans des scénarios de cloud hybride. De nouveaux rôles système ont été introduits pour rationaliser la création et l’administration de snapshots du gestionnaire de volumes logiques (LVM) pour des processus de sauvegarde et de récupération de données améliorés. Les performances, la scalabilité et la fiabilité continuent d’être au centre des mises à jour de la version 8.10 pour aider les développeurs dans le développement et la gestion d’applications. » Des informations supplémentaires sont disponibles dans les notes de publication du projet. Téléchargement (torrent) : AlmaLinux-8.10-x86_64-dvd.iso (13,099 Mo), AlmaLinux-8.10-x86_64-minimal.iso (2,041 Mo), AlmaLinux-8.10-x86_64-boot.iso (977 Mo). Source: Distrowatch