Catégorie : Actualité

Chrome OS en virtualisation sur Android

Maintenant qu’Android  (*depuis la version 13) est livré avec le Framework de Virtualisation Android, Google peut commencer à faire des choses assez intéressantes avec. Il s’avère que la première chose intéressante que Google veut faire avec est d’exécuter Chrome OS à l’intérieur… Oui oui, sur un téléphone!

Bien que AVF ait été initialement conçu pour exécuter de petites charges de travail dans une version fortement épurée d’Android chargée dans une machine virtuelle isolée, il n’y a techniquement aucune raison de ne pas pouvoir l’utiliser pour exécuter d’autres systèmes d’exploitation. En fait, cela a déjà été démontré lorsque le développeur Danny Lin a réussi à exécuter Windows 11 sur un téléphone Android en 2022. Google lui-même n’a jamais officiellement fourni de support pour exécuter autre chose que sa version personnalisée d’Android appelée « microdroid » dans AVF, mais ce n’est plus le cas. La société a commencé à offrir un support officiel pour exécuter Chromium OS, la version open source de Chrome OS, sur les  via AVF, et elle en a même fait une démonstration privée à d’autres entreprises.

Lors d’un événement privé, Google a récemment présenté une version spéciale de Chromium OS – nom de code « ferrochrome » – fonctionnant dans une machine virtuelle sur un Pixel 8. Cependant, Chromium OS n’était pas affiché sur l’écran du téléphone lui-même. Au lieu de cela, il était projeté sur un écran externe, ce qui est possible car Google a récemment activé la sortie d’affichage sur sa série Pixel 8. Le temps dira si Google envisage de positionner Chrome OS comme une plate-forme pour ses ambitions en mode bureautique et concurrent de Samsung DeX.

Il semble que Google soit en phase d’exploration pour savoir si certains OEM sont intéressés à permettre aux utilisateurs de brancher leur téléphone Android sur un écran externe et d’autres périphériques d’entrée et d’exécuter Chrome OS dessus. Cela semble être une approche intéressante du rêve de convergence de longue date – un seul appareil pour tous vos besoins informatiques – mais en même temps, cela semble assez complexe d’avoir votre appareil Android émuler une installation complète de Chrome OS.

Et pourquoi pas votre distribution Linux favorite dans votre smartphone! Ça s’en vient!

NetBSD banni l’utilisation de Copilot pour générer du code

Le projet NetBSD semble s’être mit d’accord sur le fait que le code généré par une « IA » comme Copilot est compromis et ne peut pas être utilisé en toute sécurité. Le projet a ajouté une nouvelle directive interdisant l’utilisation du code généré par de tels outils dans NetBSD, sauf autorisation explicite du « core »(groupe interne), l’équivalent de la direction technique de NetBSD.

Le code généré par un modèle de langage large ou une technologie similaire, tel que GitHub/Microsoft’s Copilot, OpenAI’s ChatGPT, ou Code Llama de Facebook/Meta, est présumé être du code compromis, et ne doit pas être intégré sans l’approbation écrite préalable du groupe interne.

Les directives de commit de NetBSD GitHub Copilot est une violation du droit d’auteur et des licences open source à grande échelle, et comme certains le répètent sans cesse – le fait que Microsoft ne forme pas Copilot sur son propre code source fermé vous dit tout ce que vous devez savoir sur ce que Microsoft pense de la légalité de Copilot. Source: OSnews