Noyau Linux 4.4.41 LTS

Une nouvelle version du noyau Linux 4.4.41 LTS est maintenant disponible ! La branche 4.4 du Kernel est une version à support à long terme, présentement utilisée dans plusieurs distributions dont entre autre Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus). Même si sa sortie arrive presque en même temps que la version 4.4.40, il y a tout de même plusieurs changements pour totaliser 78 fichiers, avec 605 ajouts et 187 éléments supprimés. Cette version inclut donc plusieurs améliorations notamment au niveau de l’architecture PowerPC, SCSI, les pilotes Nouveau, Radeon, réseau sans-fil… Vous trouverez tous les détails sur cette page. Relu par Yann ;-) --lire la suite--

Kodi 18 Media Center aura pour nom de code Leia

Pour célébrer les 40 ans de la saga Star Wars, les développeurs de Kodi ont annoncé plus tôt hier le nom de code de la prochaine version majeure de leur centre multimédia open source et multiplateforme. Comme beaucoup d’entre vous le savent, Kodi 17 «Krypton» est actuellement en développement avec un premier instantané Release Candidate à la fin de 2016, mais l’équipe cherchait déjà à donner un nom de code à la prochaine version majeure, Kodi 18. Au début de décembre, ils ont demandé à la communauté de voter pour le nom de code de Kodi 18, qui devrait commencer par la lettre L. Normalement, l’équipe de Kodi choisit le nom de code pour une nouvelle sortie de Kodi Media Center parmi les 5 ou les 10 premières suggestions votées par la communauté, mai --lire la suite--

Parted Magic 2017_01_08

Patrick Verner, créateur de Parted Magic, Live CD basé sur les technologies GNU/Linux, pour le partitionnement, l’effacement et le clonage disque ainsi que la sauvegarde et la récupération de données, annonce la disponibilité de Parted Magic 2017_01_08. Il est livré avec le noyau Linux 4.9.1 récemment sorti, qui a récemment été marqué comme stable et prêt pour la production par le célèbre mainteneur du noyau Linux Greg Kroah-Hartman, ainsi qu’une pile graphique mise à jour basée sur le serveur d’affichage X.Org Server 1.19.0 , Parted Magic 2017_01_08 prend en charge le système de fichiers ZFS. « Le noyau a été mis à jour vers Linux 4.9.1 avec de nombreuses corrections de carte vidéo. Nous avons également ajouté quelques programmes et fai --lire la suite--

BakAndImgCD 21.0

Zbigniew Konojacki informe de la disponibilité générale de BakAndImgCD 21.0, une nouvelle version majeure de son dérivé de 4MLinux développé indépendamment, conçu pour les opérations de sauvegarde de données et d’image disque. Basé sur les scripts de sauvegarde 4MLinux 21.0, BakAndImgCD 21.0 est là pour vous aider à effectuer des tâches de sauvegarde de données sur un ordinateur Linux, MacOS ou Windows, prenant en charge les fichiers Btrfs, EXT2, EXT3, EXT4, XFS, Reiser4, ReiserFS, JFS, F2FS, NILFS2 , HFS, HFS +, FAT16, FAT32 ou NTFS. Le petit Live CD basé sur Linux peut également être utilisé pour les opérations d’image disque car il est livré avec les utilitaires tels que Partclone, Partimage entre autres, qui peuvent être utilisés pour enregistrer et --lire la suite--

Linux en forte croissance !

Bonne nouvelle pour les fans de Linux, car plusieurs grands sites indiquent que leurs statistiques ont montré que Linux est en hausse !   Note : Ces données doivent toujours être prises avec prudence. Mais c’est la tendance générale qui s’avère intéressante !   Les statistiques de Netmarketshare indiquent que Linux a vu une part de marché stable de plus de 2% pendant 7 mois d’affilée. Cela signifie que Linux dans l’espace d’un an a sauté 0,55%. Cela peut ne pas sembler beaucoup, mais ça représente tous de même beaucoup de gens. C’est même excellent, puisque pendant des années nous avons stagné bien en dessous des 2%.   Le site w3counter nous indique quelque chose de semblable, puisque Linux ne s’est même pas inscrit dans ses --lire la suite--

Parrot Security OS 3.4/3.4.1

Le projet ParrotSec a débuté en 2017 avec la sortie de Parrot Security OS 3.4 le premier jour de l’année, suivie le lendemain d’une sortie qui a apporté des améliorations à l’installateur. Lancé le 1er janvier 2017, Parrot Security OS 3.4 est livré avec différents packs mis à jour et de nouvelles fonctionnalités, parmi lesquelles on peut citer l’ajout du framework open-source GNUNet pour la mise en réseau sécurisée peer-to-peer (P2P), une preview de l’installateur Freenet, ainsi que de nouveaux miroirs pour les images netboot. Protégé par le dernier noyau Linux stable 4.8.15, Parrot Security OS 3.4 a importé différentes mises à jour de sécurité à partir des dépôts Debian en amont, met à jour l’outil de cryptage Geany et zuluCrypt --lire la suite--

Netrunner 17.01

Il semble que les développeurs Solus n’étaient pas les seuls à travailler dur sur la prochaine version de leurs systèmes d’exploitation basés sur Linux, car l’équipe de Netrunner était heureuse d’annoncer le premier jour de 2017 la disponibilité immédiate de NetRunner Desktop 17.01. Netrunner est disponible dans quelques saveurs différentes, avec une branche basée sur Debian et l’autre sur Manjaro Linux. La dernière version, Netrunner 17.01, est basée sur Debian Stretch et comprend l’environnement de bureau Plasma 5.8.2 de KDE. Baptisé « Baryon » et rebasé sur l’instantané 20161211 du prochain Debian 9 « Stretch », Netrunner Desktop 17.01 vient en remplacement de la version précédente, --lire la suite--

Wayland sur FreeBSD

À ce jour, la nouvelle technologie d’affichage Wayland, qui devrait éventuellement remplacer le serveur d’affichage X, a généralement été considéré comme un logiciel basé sur Linux. Pour le moment, Fedora est l’un des rares systèmes d’exploitation à être livré avec Wayland comme logiciel par défaut pour afficher un environnement de bureau. Cependant, d’autres projets travaillent sur le support de Wayland, y compris FreeBSD. Johannes Lundberg a publié une mise à jour sur les progrès de Wayland sur FreeBSD. Il reste encore du travail à faire, mais la plupart des éléments semblent fonctionnels. Source : Distrowatch. Relu par Yann ;-) --lire la suite--

Bientôt des mises à jour de sécurité automatisées sous Debian ?

Maintenir un système d’exploitation à jour avec les correctifs de sécurité est l’un des principaux processus impliqués dans la prévention d’une attaque. Avec de nombreux systèmes d’ordinateurs mis en place et laissés pour fonctionner pendant des mois voire des années sans surveillance, l’idée de mises à jour automatisées de paquets est une option attrayante. Le projet Debian examine actuellement si les mises à jour de sécurité doivent être appliquées automatiquement par défaut et, dans l’affirmative, quels sont les avantages et les inconvénients potentiels ? Si Debian dispose d’un système de mise à jour de paquets fiable et stable qui a été une source d’inspiration pour plusieurs systèmes d’exploitation (le vén --lire la suite--

Annonce de fin de vie d’anciennes versions de FreeBSD

Xin Li a commencé 2017 en annonçant que certaines branches plus anciennes de FreeBSD ont atteint leur fin vie. À compter du 1er janvier 2017, FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 ne recevront plus de support et de mises à jour de sécurité. « À compter du 1er janvier 2017, FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 sont arrivés en fin de vie et ne seront plus pris en charge par l’équipe de sécurité FreeBSD. Les utilisateurs de FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 sont vivement encouragés à passer à une version plus récente dès que possible.  » L’annonce comporte un graphique montrant que FreeBSD 10.3 et 11.0 continuent d’être pris en charge. Source : Distrowatch. Relu par Yann ;-) --lire la suite--
« Plus Anciens