Parrot Security envisage le passage à la base Devuan

Parrot Security OS est une distribution basée sur Debian, orientée vers la sécurité, avec une collection d’utilitaires conçue pour les tests de pénétration, la criminalistique informatique, l’ingénierie inverse, le piratage, la confidentialité, l’anonymat et la cryptographie. Les développeurs de la distribution explorent actuellement l’idée de savoir si Parrot devrait passer de Debian à l’utilisation de Devuan. Une décision n’a pas encore été prise, mais l’équipe a déclaré qu’elle teste la facon dont leurs logiciels se comportent sur une base Devuan. « Est-ce que Parrot passe à Devuan ? Non, pas encore. Nous testons simplement comment nos paquets se comportent sur Devuan au lieu de Debian, et ce qui devrait être --lire la suite--

Le fondateur de Solus décide de travailler sur le projet à plein temps

Solus est une distribution Linux indépendante qui est peut-être mieux connue pour son approche conviviale et comme lieu de naissance de l’environnement de bureau Budgie. La popularité du projet a non seulement attiré des développeurs supplémentaires, comme Stefan Ric, mais a également permis au fondateur du projet, Ikey Doherty, de décider de travailler sur Solus à plein temps. « Dans quatre semaines à partir d’aujourd’hui, je passerai à Solus en tant que développeur à temps plein. À l’origine, nous avions prévu de soutenir « un développeur » une fois atteinte la barre des 2 500 $. Cependant, je pense personnellement que c’est un pas que je peux maintenant faire. Ce faisant, cela me permettra de me consacrer plein temps à Solus et --lire la suite--

Debian GNU/Hurd 2017

Debian 9.0 a été publié et dans la foulée Debian GNU/Hurd, une version majeure comme son partenaire GNU avec Hurd à la place du noyau Linux. Debian GNU/Hurd 2017 est une combinaison de Debian Sid avec les composants GNU Hurd 0.9 et GNU Mach 1.8. Cette mise à jour apporte les nouvelles fonctionnalités Hurd/Mach, améliore son outil fakeroot, prend en charge l’exécution de subhurds en tant qu’utilisateurs non privilégiés, et la taille de la mémoire prise en charge a été étendue au-delà de 3 GiB. Plus de détails sur Debian GNU/Hurd 2017 via l‘annonce de la liste de diffusion. Malheureusement, Debian GNU/kFreeBSD reste un projet plutôt mort, alors ne cherchez pas une mise à jour de ce système en ce moment. Téléchargement. Source : phoronix. Relu par Yann --lire la suite--

Debian 9

Le projet Debian, qui développe la plus grande distribution Linux au monde, a annoncé la sortie de Debian 9, nom de code « Stretch ». Le cycle habituel de développement long de nature conservatrice et bien testée du produit est une conséquence du support de la distribution pour un certain nombre d’architectures de processeurs (i386, amd64, arm64, armel, armhf, mips, mipsel, mips64el, ppc64el, s390x) et une large gamme de scénarios de déploiement, y compris les ordinateurs de bureau (GNOME 3.22 par défaut, avec KDE Plasma 5.8, LXDE, LXQt 0.11, MATE 1.16 et Xfce 4.12 également fourni) et des serveurs. Debian 9 est livré avec plus de 51 000 paquets binaires, un nouveau record pour une version Debian stable. « Après 26 mois de développement, l --lire la suite--

Ubuntu 17.10 commence la transition vers GNOME Shell Desktop par défaut

Ceux qui ont eu à télécharger la toute dernière Ubuntu Desktop ISO 17.10 « Artful Aardvark » en développement pour les tests trouveront qu’elle démarre maintenant sur le bureau GNOME Shell et offre également une option pour exécuter GNOME sur Wayland. Si vous récupérez les ISOs quotidiens en attente, vous constaterez que Unity 7 n’est plus par défaut ni même offerte en tant qu’option du gestionnaire de connexion (bien que les mises à niveau des versions passées vers l’éventuelle version finale Ubuntu 17.10 contiennent encore Unity 7 installé et les paquets sont disponibles à partir de l’archive universe. Par défaut, GNOME shell est maintenant avec une session X.Org Server, cependant GNOME shell sur Wayland est disponible --lire la suite--

KaOS 2017.06

KaOS 2017.06 a été publié. Cette distribution de bureau est l’une des premières à être livrée avec Plasma Desktop 5.10.0 et Qt toolkit 5.9.0 récemment construits : « KaOS a le plaisir d’annoncer la version 2017.06. Quelques jours seulement après l’annonce de Qt 5.9.0 et Plasma 5.10.0. Les éléments clés de Plasma 5.10.0 incluent: Task Manager gérant des options pour les nouveaux clics de souris intermédiaires, tels que le regroupement et le dégroupage des applications, les contrôles multimédias et le clavier virtuel sur l’écran de verrouillage, la boîte de dialogue du mot de passe réorganisé pour L’authentification réseau, les optimisations de performance dans Pager and Task Manager, la sécurité de l’architecture de l&rs --lire la suite--

4MLinux 21.3

Zbigniew Konojacki, développeur de 4MLinux, informe de la disponibilité de la troisième version de la série stable de 4MLinux 21.0, une distribution GNU/Linux développée de manière indépendante. 4MLinux 21.3 est une mise à jour mineure qui apporte la dernière version de la série de noyaux Linux 4.4 LTS, à savoir Linux kernel 4.4.70, et met à jour divers composants et applications, y compris, mais sans s’y limiter, VLC Media Player, GRUB bootloader et le lecteur vidéo SMTube pour Vidéos youtube. À la demande de nombreux utilisateurs, il ajoute également un client RDP, en particulier rdesktop 1.8.3. « Il s’agit d’une version de maintenance mineure dans la chaîne 4MLinux STABLE. La version est livrée avec le noyau Linux 4.4.70. En outre, certain --lire la suite--

openSUSE Leap 42.3 à l’étape RC

Douglas DeMaio, du projet OpenSUSE, informe que openSUSE Leap 42.3 à l’état Release Candidate (RC). Selon la feuille de route, openSUSE Leap 42.3 était censé entrer dans la phase Candidat Release ce 6 juin 2017, et le dernier instantané qui sera bientôt publié pour les tests publics semble équivalent à la version RC. Mais il semble qu’il y ait peu d’intérêt de la communauté à tester le prochain système d’exploitation openSUSE Leap 42.3, peut-être en raison du nouveau processus de développement continu. « Jusqu’à présent, je n’ai pas vu trop de bugs de la 42.3 », a déclaré Ludwig Nussel, responsable du lancement de Leap lors de son entretien à la conférence openSUSE. « Je ne pense pas que nous soyons --lire la suite--

Arch Linux 2017.06.01

Arch Linux 2017.06.01 est arrivé pour remplacer l’instantané Arch Linux 2017.05.01 du mois dernier, ce qui signifie qu’il comprend toutes les mises à jour qui ont été poussées vers les dépôts logiciels stables du système d’exploitation du 1er mai au 1er juin 2017. Arch Linux 2017.06.01 est livrée avec la série de noyau Linux 4.11. Le noyau Linux 4.11.3 est la dernière version et est inclus dans Arch Linux 2017.06.01, ce qui signifie que les utilisateurs bénéficieront d’un plus grand support matériel et de fonctionnalités de sécurité de premier ordre. Comme il est maintenant disponible uniquement pour les ordinateurs 64 bits, l’image ISO reste inférieure à 500 Mo. Comme d’habitude avec tout nouvel instantané d’Arch Linux, il est --lire la suite--

Yunit porté sous Debian

Yunit est le dérivé communautaire de l’environnement de bureau Unity 8 qui a été abandonné par Canonical cette année. L’équipe Yunit a travaillé pour dériver le code afin de construire et créer des paquets pour le bureau Yunit. Le premier lot de paquets sont pour la branche instable de Debian. Cela devrait rendre Yunit compatible avec la plupart des distributions modernes dérivées de Debian. Il existe également des plans pour porter Yunit vers Ubuntu 16.04 LTS qui rendra Yunit disponible pour les personnes qui utilisent des dérivés Ubuntu. « Dans cette phase initiale du projet, nous devions nous assurer que nous comprenions Yunit et toutes ses dépendances. Debian était un choix parfait pour le faire, car c’est la base d’Ubuntu, alors nous --lire la suite--
« Plus Anciens Plus réçents »