La ville de Munich abandonne Linux et retourne à Windows après plus de 14 ans

Après plus de 14 ans sous Linux, la ville de Munich a décidé d’utiliser à nouveau le système d’exploitation Windows de Microsoft au lieu de son système d’exploitation LiMux OS basé sur Linux dans plus de 6000 bureaux. Il y a eu des discussions en février pour que la ville allemande de Munich abandonne sa distribution LiMux GNU/Linux basée sur Ubuntu, qui était utilisée sur plus de 29 000 ordinateurs dans plus de 6 000 bureaux, pour le système d’exploitation Windows de Microsoft, mais il semble maintenant que le conseil municipal ait approuvé le plan. La ville consacrera pas moins de 50 millions d’euros à la migration de tous ces ordinateurs vers Windows 10 après avoir économisé plus de 10 millions d’euros en frais de licence depuis qu’elle a annoncé son ambitieux programme de bureau Linux et Open Source en 2004. Ils utilisaient également la populaire suite bureautique LibreOffice sur ces ordinateurs. Pendant tout ce temps, il ne semble pas que les employés de la ville aient réussi à s’approprier complètement le système d’exploitation et les logiciels open-source, ce qui pourrait être l’une des raisons du retour à Windows. Le maire de Munich, Dieter Reiter, a déclaré à la presse qu’il écoutait enfin les voix de plus de 6000 collaborateurs. « Nous avons toujours eu des systèmes mixtes et ce que nous avons ici, c’est la possibilité de passer à un système unique. Le fait d’avoir deux systèmes d’exploitation n’est pas du tout rentable, a déclaré le maire Dieter Reiter. « Je n’ai jamais dit que je suis un expert en matière de technologies de l’information. Mais je suis soutenu par 6000 collaborateurs qui ne sont pas satisfaits de la performance des systèmes existants. »

La migration de Linux vers Windows commencera en 2020
Tandis que les préparatifs pour la migration Linux vers Windows commenceront au début de l’année prochaine, le déploiement effectif vers Windows 10 commencera en 2020 pour l’ensemble des 29 000 ordinateurs dans plus de 6 000 bureaux et coûtera à la ville environ 49,3 millions d’euros. Ce changement s’inscrit dans le cadre d’une refonte plus vaste de l’infrastructure informatique, dotée d’un budget de 89 millions d’euros, qui devrait être finalisé en 2023. La ville de Munich a également l’intention de migrer ses instances LibreOffice vers Microsoft Office, mais c’est encore quelque chose d’indécis en ce moment car c’est une question délicate en raison du fait qu’ils utilisent un système de templating personnalisé appelé WollMux et LibreOffice macros, ce qui signifie que quelqu’un doit migrer des milliers de templates.

La ville allemande de Munich a été un pionnier et a inspiré de nombreuses autres villes dans le monde à migrer leurs ordinateurs vers un système d’exploitation open source qui est toujours gratuit et ne nécessite pas de licences qui coûtent plus cher que ce que la ville peut se permettre de dépenser sur leur infrastructure informatique. Espérons que ce cas soit isolé. Source : softpedia.

Relu par Yann ;-)

3 commentaires