Éditorial: L’impact de Microsoft pour Ubuntu

Dernièrement, des rumeurs cours sur la blogosphère à l’effet que Microsoft planifie une version native d’Office sur Linux et plus particulièrement Ubuntu. Si ces rumeurs sont vraies et que Microsoft publie une version d’Office pour Ubuntu, quel en sera le résultat pour les entreprises, pour Ubuntu et des produits concurrents comme Google Docs et LibreOffice?

Résumons la situation… Au cours des deux dernières semaines, des rumeurs ont fait couler beaucoup d’encre du côté de la presse sur des possibilités non confirmées selon lesquelles Microsoft pourrait publier sa suite Office pour les utilisateurs d’Ubuntu en 2014. Une telle idée faisait sourire voilà quelques années. Pourtant, la popularité grandissante d’Ubuntu grâce à ses développements sur le marché des mobiles lui a permis d’être chouchoutée des médias. La distribution de Canonical serait-elle devenue suffisamment  populaire pour  intéresser la firme de Redmond?

Justification de la rumeur

En quelques années, Microsoft est passé du dénigrement envers Linux à embrasser de nombreux aspects de celui-ci. Aujourd’hui, Microsoft est un des principaux contributeurs pour le noyau Linux et plus particulièrement celui d’Ubuntu. Notons aussi le maintien de Skype pour Linux après son rachat par Microsoft. Malgré le fait qu’ils continuent de dire que leurs produits sont meilleurs que les alternatives du monde de l’open-source, la société commence à accepter le fait que Linux est un bon partenaire à avoir à ses côtés.

Si Microsoft lance Office pour Linux en 2014, il le fera très probablement avec Ubuntu en premier lieu, les autres distributions suivront. Mais si l’on pense à Ubuntu, pensons aussi à toutes les distributions qui en sont dérivées. Pensons aussi à la grande Debian sur laquelle se base Ubuntu. Donc il va de soi de penser que ça sera tout de même majeur. Puis, sans nommer Novell (OpenSUSE), qui ont des affinités avec Microsoft sur plusieurs niveaux.

Personne ne peut nier qu’Office sur Ubuntu signifierait des revenus supplémentaires pour le géant du logiciel de Redmond dans une zone jusque-là encore inexploitée. Il ne faut pas négliger que plusieurs entreprises critiquent l’absence de Microsoft Office sur Linux et c’est en fait ce qui en empêche plusieurs de franchir le pas vers la banquise. Car, nombreuses sont les petites entreprises qui n’utilisent Windows que pour bénéficier de la suite Office. Même s’il est vrai qu’il y a des efforts qui sont déployés du côté de LibreOffice et de Google afin rendre compatible le format de la suite Office, une fois que nous recevons un document au format Office, la conversion est souvent problématique.

Les utilisateurs en entreprise de Microsoft Office ont été très clairs… La suite bureautique propriétaire est plus belle, plus performante et offre des fonctionnalités beaucoup plus avancées. Alors que pour certains, l’interface avec le fameux ruban est horrible et très peu ergonomique. Mais en pesant le pour et le contre, les fonctionnalités avancées de Office remportent la victoire. Même avec toutes les extensions disponibles pour Libre Office, Microsoft Office offre des options et des modèles qu’on ne retrouve pas dans les solutions open-source.

En fin de compte, nous serons davantage dépendants des produits de la suite Office. Mais, ne nous leurrons pas, une tellle alternative existerait en open-source et on en parlerait même pas aujourd’hui.

Relu par Yann ;-)