Microsoft veut un Windows par abonnement…

thumb_windows8

Depuis plusieurs années, nous sommes confrontés à payer des mensualités pour obtenir tel ou tel service… Les « penseurs » de Microsoft veulent un Windows par abonnement. C’est terminé le portable qu’on achète avec un Windows « coulé dans le béton »… En effet notre confrère nextinpact.com nous apprend que le géant du logiciel s’apprête à nous « louer Windows ». Cela va dans la logique des choses quant on pense à nos paiements du service Internet chez nos fournisseurs, aux différents services payants sur le net tel le « cloud » ou certain jeux en ligne. Du côté de Microsoft, pensons tout récemment à Office 360 qui offre toute la suite bureautique par abonnement ou encore OneDrive (alias Skydrive) le service « cloud » de Microsoft.

C’est une annonce d’embauche sur le site de Microsoft qui a révélé les futurs plans de l’entreprise de Redmond. Cette publication invite tout ingénieur intéressé dans le développement d’une telle idée. Certains sur la toile indiquent que c’est pour Windows 9, mais c’est trop tôt car Windows 9 est prévu pour l’année prochaine. Pensons plus à « dans 3 ou 4 ans ».

Mais quel avantage apportera cet abonnement ? Si l’on prend l’exemple « Office 360 », sachez que tous les abonnés à ce service bénéficient toujours la dernière version de la suite bureautique Office et ce sans « upgrade » car tout passe par des mises à jours transparentes. Le passage de la version 2013 à une version « 2015 par exemple » serait tout a fait transparent pour l’utilisateur. Donc, si l’on transpose cela pour Windows, passer du Windows 7 à Windows 8 n’aurait été qu’une mise à jour. Mais « wow! » quelle mise à jour ! Plusieurs entreprises s’en seraient passées !

Le type de mise à jour… Et bien, ceux qui ont eu, par dépit, Windows 8.0 en achetant un ordinateur portable en ont eu une bonne idée (je suis de ceux là). Passer de Windows 8.0 (affreux) à Windows 8.1 (de bonne améliorations, avouons-le), puis dernièrement passer de Windows 8.1 à Windows 8.1 UPDATE 1… Et ce, par Windows Update. Disons que je ne me sens plus en contrôle du tout de mon OS, car ces mises à jour deviennent « obligées » sinon on ne peut plus rien installer à partir du Store. Ainsi, si mon système n’est pas à jour, je ne peux pas installer de nouvelles applications à partir du Store.

Cela voudra dire quoi… Que si je ne paie pas ma mensualité, je ne pourrai plus installer de nouveaux logiciels sur mon ordinateur ? Et ça va plus loin…

Vous avez déjà mal à la tête de me lire ? Ce n’est pas terminé ! La future idéologie de Microsoft veut regrouper tous ses services par « forfait ». Cela rappellle drôlement nos fameux forfaits télé ; on paie pour ce qu’on a finalement. Microsoft indique qu’il y aurait une offre gratuite de base mais bon, pour le moment nous n’avons aucune définition de ce que veux dire « de base » chez Microsoft ; ils nous ont jamais rien donné en 40 ans. Alors imaginons l’offre gratuite : un Windows RT et rien d’autre. Si vous ne connaissez pas Windows RT, c’est le Windows sur les tablettes Surface RT où il n’y a aucune applications de bureau et seulement celles qui proviennent du Store (anyway tu payes sur le Store). La première offre payante pourrait offrir un Windows « normal » par mensualité incluant le « cloud » Onedrive pour 60 go. La deuxième offre pourrait offrir Office 360 plus 120 go pour Onedrive… Et ainsi de suite…

Les entreprises pourraient bénéficier d’un abonnement forfaitaire selon le nombre de postes de travail et des services choisis, pensons tout de suite à Office et à Visual Studio, ou en poussant encore un peu à un abonnement spécial à MSDN.

Mais les entreprises voudront-elles ce type de service ? Voudront-elles risquer la compatibilité de leurs logiciels (souvent faits sur mesure) en faveur d’un Windows toujours à sa dernière version?

Cette question se répond quasiment toute seule : ont-ils mis à jour Windows XP vers Windows 7 ? Pourquoi ne sont-ils pas déjà avec Windows 8 ? C’est déjà très difficile en ce moment. Plusieurs vont me dire « n’en rajoute pas une couche s’il te plaît ». Mais le futur le veut ainsi. Qu’adviendra t-il de l’entreprise dans ce nouveau contexte ? Quels choix feront t-ils ? Pour être administrateur réseau dans une entreprise offrant des services Internet, je peux vous dire que parfois ce n’est pas facile de migrer un système. Souvent, l’application qui nous a été développé sur mesure, ne fonctionne plus sur une nouvelle version de Windows, quid sur une nouvelle version de Linux c’est pareil. Bon pour Linux il y aura toujours de quoi à faire du type « recompiler et adapter », mais pour Windows il faut tout refaire et pour l’entreprise ça veut dire beaucoup d’argent. Déjà qu’on nage beaucoup pour l’arrêt du support de Windows XP, je crains bien que l’avènement d’un service d’abonnement pour Windows nous oblige à franchir le pas « encore davantage car nous avons déjà un bout de chemin de fait» vers Linux. Nos (je vais le dire, chez PQM.NET) serveurs sont déjà sous BSD (nuance avec Linux mais c’est la même famille), je ne verrais pas vraiment d’obstacle à la migration de nos postes de travail sous Linux. Il resterait quelques questionnements pour ceux qui utilisent la suite Adobe mais il ne faut pas oublier l’alternative Mac.

Nous avons abordé le côté « utilisateur » et le côté « entreprise »… Mais qu’adviendra t-il du côté du fabriquant du matériel ? Il n’est pas rare de se confronter à un problème de comptabilité de pilote de nos matériels. Il serait étonnant qu’un constructeur tel que ACER (par exemple) puisse offrir une compatibilité à « vie » de son matériel aux prochaines versions de Windows. Il est déjà difficile de trouver des pilotes pour les portables vieux de plus de trois ans et encore moins pour les tablettes. Pensons tout de suite à un exemple du moment. Que se passera t-il ? D’un côté Microsoft vous assure (tant que vous payez) d’une mise à jour constante de Windows vers de nouvelles fonctionnalités, mais de l’autre le constructeur (HP par exemple) arrête de développer le pilote de votre carte réseau sans-fil pour les nouvelles versions de Windows. À ce moment, vous serez obligés de changer de matériel.

D’un autre côté, vous le vivez déjà avec les tablettes. Plusieurs tablettes vendues depuis trois ans ne peuvent plus être mises à jour vers la nouvelle version d’Android et c’est aussi le cas pour de nombreux téléphones, sans nommer Apple mais c’est aussi le cas.

Enfin, le vrai choix c’est quoi… Seul l’avenir nous le dira, mais l’avenir s’annonce payant pour Microsoft, reste à voir ce que vous en déciderez. Nous avons toujours le choix !

Relu par Yann ;-)

3 commentaires

  • Est-ce possible, une « distribution Windows rolling release payante (par mois) » ?

  • Windows va se foutre la communauté moyenne à dos. La journée que Windows devient payant, je sort Microsoft dehors de chez moi et je vire tout les ordinateurs en Linux.

  • Bon , j’ai bien fait d’installer Linux sur mon PC …