Catégories: Tribune

Kodi 18 Media Center aura pour nom de code Leia

Pour célébrer les 40 ans de la saga Star Wars, les développeurs de Kodi ont annoncé plus tôt hier le nom de code de la prochaine version majeure de leur centre multimédia open source et multiplateforme. Comme beaucoup d’entre vous le savent, Kodi 17 «Krypton» est actuellement en développement avec un premier instantané Release Candidate à la fin de 2016, mais l’équipe cherchait déjà à donner un nom de code à la prochaine version majeure, Kodi 18. Au début de décembre, ils ont demandé à la communauté de voter pour le nom de code de Kodi 18, qui devrait commencer par la lettre L. Normalement, l’équipe de Kodi choisit le nom de code pour une nouvelle sortie de Kodi Media Center parmi les 5 ou les 10 premières suggestions votées par la communauté, mai --lire la suite--

Wayland sur FreeBSD

À ce jour, la nouvelle technologie d’affichage Wayland, qui devrait éventuellement remplacer le serveur d’affichage X, a généralement été considéré comme un logiciel basé sur Linux. Pour le moment, Fedora est l’un des rares systèmes d’exploitation à être livré avec Wayland comme logiciel par défaut pour afficher un environnement de bureau. Cependant, d’autres projets travaillent sur le support de Wayland, y compris FreeBSD. Johannes Lundberg a publié une mise à jour sur les progrès de Wayland sur FreeBSD. Il reste encore du travail à faire, mais la plupart des éléments semblent fonctionnels. Source : Distrowatch. Relu par Yann ;-) --lire la suite--

Bientôt des mises à jour de sécurité automatisées sous Debian ?

Maintenir un système d’exploitation à jour avec les correctifs de sécurité est l’un des principaux processus impliqués dans la prévention d’une attaque. Avec de nombreux systèmes d’ordinateurs mis en place et laissés pour fonctionner pendant des mois voire des années sans surveillance, l’idée de mises à jour automatisées de paquets est une option attrayante. Le projet Debian examine actuellement si les mises à jour de sécurité doivent être appliquées automatiquement par défaut et, dans l’affirmative, quels sont les avantages et les inconvénients potentiels ? Si Debian dispose d’un système de mise à jour de paquets fiable et stable qui a été une source d’inspiration pour plusieurs systèmes d’exploitation (le vén --lire la suite--

Annonce de fin de vie d’anciennes versions de FreeBSD

Xin Li a commencé 2017 en annonçant que certaines branches plus anciennes de FreeBSD ont atteint leur fin vie. À compter du 1er janvier 2017, FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 ne recevront plus de support et de mises à jour de sécurité. « À compter du 1er janvier 2017, FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 sont arrivés en fin de vie et ne seront plus pris en charge par l’équipe de sécurité FreeBSD. Les utilisateurs de FreeBSD 9.3, 10.1 et 10.2 sont vivement encouragés à passer à une version plus récente dès que possible.  » L’annonce comporte un graphique montrant que FreeBSD 10.3 et 11.0 continuent d’être pris en charge. Source : Distrowatch. Relu par Yann ;-) --lire la suite--

Ubuntu améliore son support d’impression

Les utilisateurs d’Ubuntu seront heureux d’apprendre que le support d’imprimante est amélioré pour la prochaine version d’Ubuntu 17.04 « Zesty ». La prochaine version d’Ubuntu offrira la possibilité d’imprimer sur les imprimantes réseau qui utilisent IPP Everywhere ou la technologie AirPrint d’Apple. « Voici quelque chose de bon à essayer pendant les vacances ou pour sauver un cadeau de Noël que vous avez obtenu d’un parent pas si Linux-savvy. Utilisez-vous Zesty et avez-vous une imprimante (réseau) que vous n’avez jamais réussi a faire fonctionner sous Linux ? Zesty supporte l’impression sur les imprimantes IPP Everywhere et sur les imprimantes prenant en charge Apple AirPrint (ce sont les --lire la suite--

Ubuntu abandonne l’architecture PowerPC 32-bit

Ubuntu après l’annonce par le projet Debian que l’architecture PowerPC serait retirée de la prochaine version de Debian 9, Steve Langasek a annoncé que Ubuntu abandonnerait également son support pour les processeurs PowerPC 32 bits. « Compte tenu de l’annonce récente que l’architecture powerpc serait supprimée de la version Debian à venir, il y a eu beaucoup de discussions sur l’avenir de cette architecture dans Ubuntu également, y compris une session au mois dernier de Ubuntu Online Summit et plusieurs discussions au cours des réunions des équipes techniques. A la différence de l’architecture ppc64el, il n’y a plus de support en amont pour l’architecture powerpc big-endian 32 bits, donc sa continuation dans Ubuntu dépe --lire la suite--

CyanogenMod n’est plus, vive LineageOS !

La société Cyanogen n’est plus, ou disons que la société basée aux États-Unis a décidé de cesser toutes les opérations et services d’ici la fin de l’année suite à des désaccords internes entre ses fondateurs. Elle cessera bientôt toutes ses activités et ses services seront fermés à compter du 31 décembre 2016. La société qui nous a offert les ROM CyanogenMod tout au long des années est peu susceptible de poursuivre son travail en 2017. Même si Cyanogen a promis que tout le monde sera en mesure de faire usage de ses créations nocturnes, le site Web CyanogenMod est maintenant inaccessible et il ne semble pas qu’il sera de retour d’ici la fin officielle du projet. Mais la bonne nouvelle est qu’une partie de l’équipe de CyanogenM --lire la suite--

Haiku OS travaille sur le support EFI avec des améliorations de son interface utilisateur

La communauté de développeurs Haiku OS a publié son dernier rapport d’activité pour couvrir ce qui se passe avec ce système d’exploitation open-source BeOS-compatible. Certaines des choses qui se sont passées chez Haiku OS au cours de Novembre comprennent des corrections à BUrl, quelques améliorations mineures liées aux médias, divers réglages de l’interface utilisateur, ajouts à la database d’information du fournisseur de courrier électronique, quelques nouvelles séquences supportées par leur terminal, paquets x86_64 mis à jour en masse et l’intégration initiale du support EFI. Le support EFI s’efforce toujours de permettre à Haiku de démarrer sur les systèmes EFI, mais il n’est pas encore tout à fait opérationnel avec encore --lire la suite--

Que devient Solaris ?

Solaris ? Solaris est un système d’exploitation UNIX propriétaire développé à l’origine par Sun Microsystems. Ce système s’appelle dorénavant Oracle Solaris depuis le rachat de Sun par Oracle en avril 2009. Après ce rachat ce fut la mort de Opensolaris sa version publique qui faisait beaucoup d’heureux. Mais que devient-il depuis ? La dernière version est Solaris 11.3, sortie en octobre 2015, donc un peu plus de 1 an. Pas donc grand chose d’effrayant au vu des sorties des précédentes versions ces dernières années sous Oracle. Cependant des rumeurs courent à nouveau prétendant qu’Oracle pourrait tirer un trait sur ce système d’exploitation à partir de la version 11.4. Du moins, si l’on croit ce billet anonyme sur thelayoff.com. Au --lire la suite--

Sortie de Cinnamon 3.2

Les développeurs de Linux Mint ont officiellement annoncé la version 3.2 de leur bureau dérivé de GNOME3. Clément Lefebvre, au nom de l’équipe Cinnamon/Linux Mint, a annoncé la sortie de Cinnamon 3.2 en prélude à Linux Mint 18.1 qui sera livrée plus tard cette année.Les caractéristiques de Cinnamon 3.2 incluent le support de Qt 5.7+ dans le gestionnaire de session, le plugin iio-sensor-proxy, la prise en charge des pavés numériques libinput, des améliorations de gestion de fenêtres, une réécriture complète du code de l’écran de veille, des panneaux verticaux dans Cinnamon, améliorations de l’applet, et diverses améliorations aux applications contenues. Plus de détails sur segfault.linuxmint.com. Relu par Yann ;-) --lire la suite--
« Plus Anciens